Désherbage des potirons

Nos oies ont décidé de nous aider à désherber notre champ de potirons et nous avons accepté avec gratitude cette aide inespérée.

Oies de Bavent dans notre champ de potirons

Nos deux oies de Bavent se sont échappées de l’enclos dans lequel nous les avions laissées en compagnie des moutons d’Ouessant qui nous aident à entretenir notre verger du Hameau Morel et nous les avons retrouvées tranquillement installées dans notre potager au milieu des plants de potirons.

Soulagés qu’elles ne se soient pas enfuies plus loin mais également un peu inquiets pour notre future récolte de potirons, nous avons eu la surprise de constater que si elles picoraient délicatement les « mauvaises herbes » qui poussent dans les plans de potirons, elles ne faisaient aucun dégât sur les plants de potirons eux-mêmes.

Une rapide recherche sur Internet confirme que les oies étaient jadis utilisées pour désherber non seulement les vergers mais également de nombreuses cultures dont un document de la FAO donne une liste surprenante (les asperges, les pommes de terre, les arbustes à baies rouges, les pépinières, le tabac, les noisetiers, la vigne, les vergers, les betteraves, les haricots, le houblon, les oignons, les fraises et les fleurs d’ornement).

Cette petite (re)découverte est d’autant plus intéressante que Jean-Guy Henckel témoignait encore récemment que le désherbage constitue un des problèmes les plus coûteux en agriculture biologique!

Après une semaine il semble hélas qu’elles s’habituent aux cucurbitacés qui était sans doute nouveaux pour elles et commencent à en goûter les feuilles, les fleurs et les fruits dont certains portent les traces de leur bec…

Il faudra donc poursuivre nos observations avant de dire si les potirons (et sans doute les autres cucurbitacés) peuvent être ajoutés à cette liste mais nous ne doutons pas que les oies puissent apporter une aide efficace au désherbage de certaines cultures biologiques.