Tondus !

Étant éleveur de moutons, Benoit Noël a le savoir-faire et le matériel qui nous manquent et il a profité d’une livraison de jus de pomme pour venir tondre nos moutons d’Ouessant.

Tonte de notre bélier d'Ouessant

Descendant des mouflons, les moutons ont été – à l’exception de quelques races – soigneusement sélectionnés pour produire beaucoup de laine et qu’elle ne tombe pas spontanément ce qui permet de la récupérer.

Il est préférable de les tondre pour qu’ils n’aient pas trop chaud en été mais c’est une tâche délicate qui demande une certaine habitude pour ne pas blesser les animaux et préserver leur toison !

Benoit Noël s’est parfaitement acquitté de cette tâche, nous laissant trois belles toisons et des moutons méconnaissables…

Tellement méconnaissables qu’après la tonte ils ne se reconnaissaient pas entre eux et que le bélier s’est mis à charger les brebis qu’il a pris pour des intruses!

La laine des agneaux de l’année est encore bien courte et ils ont échappé à la tonte jusqu’à l’année prochaine.

Ils semblent plus physionomistes que le bélier puisqu’ils ont reconnu leurs mères et sont venus têter quand nous les avons relâchées.