mardi 28 octobre : Tous à Amiens contre la ferme usine des 1.000 vaches

photo amiens 5

Un industriel du BTP (Bâtiment Travaux Publics) a décidé d’investir dans le projet de construction d’une ferme usine qui pourrait accueillir 1.000 vaches mais en fait … plus encore ! Le modèle économique repose notamment sur l’encaissement de subventions liées à la méthanisation des déjections de ces pauvres vaches, pauvres vaches qui ne verraient jamais la lumière du jour. Le lait produit serait quant à lui vendu à bas prix, mettant en difficulté la filière française de production de lait.  Plusieurs « activistes » ont tenté de s’opposer à la construction de ce projet et leur procès aura lieu mardi 28 octobre au Tribunal d’Amiens. Ce sont les lanceurs d’alerte qui sont poursuivis, pendant que l’agriculture s’industrialise aux dépends des paysans et des citoyens.

Si vous aussi, vous vous opposez à un modèle d’élevage concentrationnaire, si vous souhaitez qu’il soit encore possible de pratiquer une agriculture paysanne, que les riverains ne subissent pas de multiples pollutions,… rendez vous à Amiens mardi pour soutenir les 9 courageux activistes de la Confédération Paysanne

De nombreuses organisations appellent à ce rassemblement : des associations : la Confédération Paysanne, Novisssen  (NOs VIllages Se Soucient de leur ENvironnement), Agir pour l’Environnement, Nature & Progrès,… et des Partis Politiques : Nouvelle Donne, Europe Ecologie les Verts, Ensemble, Parti de Gauche,… et  les Biocoop Le Retour à la Terre.

Si vous êtes sur Paris et souhaitez vous y rendre il reste quelques places dans le bus qui partira à 6h30 de Nation .Pour réserver votre place dans le bus c’est ici

Plusieurs personnes représenteront le Retour à la Terre sur place.

NOTA BENE : initialement le lait –  bien évidemment non bio – devait être utilisé par une des filiales du groupe Senoble. Dès que nous en avons été informés, nos magasins Le Retour à la Terre ont arrêté la commercialisation des yaourts « Domaine du Bignon » produits en bio par le groupe Senoble, … même si certains de nos clients l’ont déploré. Pas question que nos entreprises soutiennent implicitement de telles pratiques. Des pétitions ont largement circulé, une page facebook a même été créée par les opposants : je ne boirai pas du lait des 1.000 vaches. Senoble a dans un premier temps fait un communiqué de presse indiquant que Senoble ne produirait rien avec le lait des 1.000 vaches sous la marque Senoble ; pardi, c’est sa filiale la coopérative Senagral. détenue par Senoble et la coopérative agricole Agrial qui avait déjà signé pour l’achat de trois millions de litres auprès de la ferme-usine, sur les 10 millions qui devraient être produits chaque année (source Challenges).  Ou l’art et la manière de nous prendre pour des abrut…s. Pour finir la France Agricole a annoncé que Senoble avait (soudainement) vendu sa participation dans Senagral : effet des conséquences financières d’un boycott – de fait, car c’est strictement interdit en France, contrairement à  de nombreux pays – et à une dégradation de son image ? A vous d’en juger !