Catherine Chalom, la fondatrice du Retour à la Terre, sur France 3

C’est la renaissance d’un fruit ancestral : la grenade a envahi tous les rayons, des fruits frais aux jus en passant par l’épicerie et les produits de beauté. Antioxydant, anti-inflammatoire et même anti-cancer, en quelques années des centaines d’études sont venues confirmer les bienfaits nutritionnels de la grenade. Catherine Chalom, la fondatrice du Retour à la Terre, a été interviewée pour apporter son point de vue sur la hausse de vente des produits liés à la grenade ces dernières années.

Une demande qui explose

« Ce qui a vraiment lancé la grenade, c’est le livre de David Servan-Schreiber « Anticancer » où il vantait les qualités d la grenade. Et là, on a eu une demande qui a explosé, notamment de jus de grenade, et petit à petit sont venus d’autres produits dérivés », explique Catherine Chalom, fondatrice de « Retour à la terre ». La production française de grenade, tout juste renaissante après un siècle d’oubli, reste marginale. La majorité des 10 000 tonnes de grenades consommées chaque année en France sont importées, le plus souvent de Turquie, d’Espagne ou d’Amérique.