Des perturbateurs endocriniens retrouvés dans les cheveux des personnalités écologiques

Une étude menée par Générations Futures a fait parler d’elle le weekend dernier ! Celle-ci montre la présence de perturbateurs endocriniens retrouvés dans les cheveux de personnalités écologiques.

L’association Générations Futures, que Biocoop le Retour à la Terre soutient financièrement par des dons annuels, a proposé à Yann Arthus-Bertrand, Isabelle Autissier, Delphine Batho, José Bové, Nicolas Hulot, Yannick Jadot et Marie-Monique Robin de nous confier une mèche de cheveux pour les analyser. Et les résultats sont sans appel !

Le laboratoire a recherché environ 200 perturbateurs endocriniens à savoir :

  • environ 150 pesticides et métabolites de pesticides (produits utilisés en agriculture et dans la maison pour se débarrasser de la faune ou la flore « nuisibles » ou « indésirables »),
  • 3 bisphénols (plastifiant connu pour entrer dans la composition du plastique dure),
  • 13 phtalates et métabolites de phtalates (plastifiants des matières plastiques pour les rendre souples),
  • 32 congénères de PCBs (massivement utilisés dans les transformateurs électriques ou comme fluide caloporteur par exemple. Interdits de fabrication depuis 1987).

Résultats ? 100% des personnalités ont dans le corps chacune des familles de produits analysés !

Les mèches testées renferment toutes un cocktail important de nombreux perturbateurs endocriniens (de 36 à 68 par personne) bien que quatre familles de substances chimiques seulement aient été recherchées.

Les quantités de perturbateurs endocriniens retrouvées sont 17,5 fois plus élevées chez la personne la plus contaminée (Isabelle Autissier) que chez la moins contaminée (Delphine Batho), «ce qui montre clairement que l’exposition des personnes n’est pas uniforme mais varie considérablement en fonction de l’environnement dans lequel elles évoluent et ont évolué».

Pour rappel : Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des substances présentes dans de nombreux produits du quotidien (cosmétiques, jouets, peintures, contenants alimentaires) qui perturbent le système hormonal et peuvent générer des maladies et anomalies.