200 produits alimentaires pouvant contenir des nanoparticules !

Après plusieurs mois d’enquêtes, l’association Agir pour l’environnement a constitué une liste de plus de 200 produits alimentaires susceptibles de contenir des nanoparticules. Dangereuses pour la santé, elles doivent être mentionnées sur les emballages grâce à la Loi Grenelle 2 passée en 2013. Malheureusement ce n’est pas toujours le cas ! Un grand nombre de produits de notre quotidien (et plus particulièrement ceux destinés aux enfants) en contiennent !

Les nanoparticules sont-elles mauvaises pour nous ?

Les nanoparticules sont utilisées dans de nombreux domaines : électronique, cosmétique, automobile, chimie, textile, pharmacie, agroalimentaire, optique depuis les années 90.

Malheureusement à ce jour personne ne sait réellement si elles ont un impact négatif sur la santé et l’environnement. Cependant les premières études sont inquiétantes.

Elles montrent que les nanoparticules ne sont pas filtrées, dans l’eau comme dans l’air. Elles se répandent dans la nature de par leur taille minuscule. Même chose pour la santé, étant plus  petites que nos cellules, elles traversent sans difficulté la barrière encéphalique qui sert à réguler notre cerveau.

Dans l’agroalimentaire, on trouve des nanoparticules dans les additifs de 200 produits : bonbons, chewing-gums, chocolats, mélanges d’épices, pâtisseries, soupes, plats préparés etc.

Identifiez les sur les paquets, voici leurs noms scientifiques :

  • E171 ou dioxyde de titane : colorant qui sert à blanchir et à opacifier,
  • E172 ou oxyde de fer : colorant blanc, rouge, argent ou or,
  • E551 ou dioxyde de silicium : anti-agglomérant qui sert à éviter la formation de grumeaux.

Vous pouvez faire entendre votre voix et exiger un moratoire sur les nanoparticules en signant ICI