12/6 : Projection de L’éveil de la permaculture – compte rendu

Lundi 12 juin nous étions une quarantaine au cinéma l’Entrepôt dans le 14e pour la projection du documentaire « l’éveil de la permaculture ». Le réalisateur, Adrien Bellay, était présent pour nous raconter son expérience pendant le tournage et répondre aux questions des participants.

Le documentaire nous plonge pendant 82 minutes dans un tour de France des fermes qui se sont lancées dans la permaculture et qui transmettent aujourd’hui leurs savoirs lors de stages de formation partout en France.

Tout au long du film, le réalisateur nous fait découvrir les règles de base de la permaculture, ses objectifs et son fonctionnement, pour une vision globale et didactique du mouvement.

Pour la petite histoire, la permaculture est à l’initiative de Bill Mollison, un bio-géographe australien qui a vécu dans la forêt pendant deux ans pour s’inspirer du modèle végétal et apprendre l’auto-suffisance. Aujourd’hui la permaculture a traversé les océans et trouve petit à petit sa place sur le territoire français.

Elle propose une alternative à l’agriculture conventionnelle pour assurer la pérennité de notre sol et proposer une onde d’espoir aux générations futures.

Mais finalement c’est quoi la permaculture ?

La permaculture est une méthode de conception, création et aménagement de systèmes écologiques, économiques et sociaux auto-suffisants. Elle s’inspire des écosystèmes naturels, et vise l’intégration la plus respectueuse possible des activités humaines dans la nature.

Accessible à tous, la permaculture peut être mise en œuvre partout, aussi bien à l’échelle d’un potager que d’une ferme, d’une ville ou d’un territoire.

Elle est issue du concept de biomimétisme qui s’inspire des savoirs ancestraux en y apportant un processus d’innovation et d’ingénierie.

En quelques mots, la permaculture c’est :

  • Un retour au respect du sol, l’observer, l’écouter, le ressentir.
  • Apprendre et comprendre les synergies entre chaque espèce de l’écosystème pour les reproduire.
  • Recréer des liens de vie qui soient en harmonie avec la nature.

 

 

  

Il faut savoir qu’à ce jour le mouvement ne dispose pas encore d’institutions permettant de synthétiser toutes les règles, normes et principes de la permaculture ainsi que ses acteurs. On compte 13 formateurs en France qui transmettent les connaissances et l’art de la permaculture aux personnes souhaitant l’appliquer au quotidien.

 

Aujourd’hui, on entend parler de plus en plus de la permaculture et cela en partie grâce au documentaire d’Adrien Bellay qui a permis de donner une trace visible et actuelle du mouvement auprès du grand public. Il a ouvert les portes d’un monde que nous ne connaissions pas encore vraiment et l’a rendu accessible.

Donc merci à lui pour ce bel investissement et continuons de soutenir les acteurs de la permaculture qui luttent pour une nature respectée et un monde meilleur —>>> ICI