Pétition : STOP au charbon de bois tropical utilisé pour nos barbecues !

Sans le savoir, les consommateurs européens brûlent dans leur barbecue du bois issu de forêts anciennes d’Amérique du sud. En effet, la région du Gran Chaco, en Amérique du Sud, et plus précisément au Paraguay, est le théâtre d’une véritable tragédie : la magnifique forêt ancienne (de la taille de la Pologne) qu’elle comprend est décimée si rapidement qu’elle n’existera plus d’ici 30 ans !

Pourquoi ? Parce que des entreprise comme Carrefour, Lidl ou encore Aldi s’y procurent du bois qui sera ensuite transformé et revendu en charbon de bois pour nos barbecues estivaux. Plus de 70% de ce charbon de bois tropical est exporté vers l’Europe. L’Allemagne à elle seule importe 20.000 sacs par jour.

Seulement, cette déforestation à grande échelle a un véritable impact sur la faune et la flore de la région : espèces endémiques, jaguars, fourmiliers, tatous et 500 espèces d’oiseaux sont menacés par la destruction de ses forêts tropicales sèches.

Mais pas seulement. La déforestation du Gran Chaco menace aussi les Ayoreo, un des derniers peuples isolés de nos sociétés modernes industrielles dont la vie nomade est intimement liée à la forêt.

Il faut savoir que rien sur les emballages ne laisse supposer que le charbon est issu de bois tropical du Paraguay. Seul le nom des sociétés de distribution en Europe sont mentionnés. Earthsight a donc publié un rapport qui met en lumière l’impact environnemental dévastateur du business du charbon de bois au Paraguay. Il suit le parcours des arbres carbonisés jusqu’au rayon de supermarchés en Europe comme Aldi, Carrefour ou Lidl.

Pour nous aider à faire connaître ce sujet, la pétition est —>>> ICI