La France dit non au glyphosate !

Nous écrivions il y a une semaine un article sur la prise de parole de l’ONG Générations Futures qui demandait à Nicolas Hulot de se positionner clairement au sujet de la ré-autorisation du glyphosate en France. Nous attendions une décision forte et claire. C’est chose faite ! Le gouvernement français dit non au glyphosate et nous poussons un grand soupir de joie !

« La France, qui s’était opposée à la ré-homologation en 2016 du glyphosate, a une position clé dans ce dossier et nous souhaitons connaître au plus vite la position du ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot », demandait François Veillerette, porte-parole de l’association Générations Futures le 25 août 2017, alors qu’il accusait les agences européennes d’avoir fait une évaluation « biaisée » de l’ingrédient phare du Roundup de Monsanto.

Aujourd’hui, mercredi 30 août, le ministère français de la Transition écologique et solidaire a indiqué à l’AFP que la France votera contre la proposition de la Commission européenne de renouveler pour dix ans la licence du glyphosate.

En 2016, elle s’était opposée à la ré-autorisation, ainsi que Malte, tandis que sept pays s’étaient abstenus, dont l’Allemagne et l’Italie, bloquant la décision. Le nouveau vote est prévu début octobre 2017. « La France votera contre la ré-autorisation pour dix ans du glyphosate en raison des incertitudes qui demeurent sur sa dangerosité », a indiqué à l’AFP une source au ministère. Le vote sur l’autorisation de cet herbicide controversé devrait avoir lieu le 4 octobre lors d’un comité d’experts durant lequel les pays donneront leur position. En juillet, la Commission a proposé le renouvellement de la licence du glyphosate qui expire fin 2017.