Nature & Progrès

Logo Nature & Progrès

Depuis 1964, l’association Nature & Progrès milite pour une « agriculture biologique respectueuse des hommes, des animaux, des plantes et de la planète ».

  • Catherine Chalom milite depuis plusieurs années au sein de Nature & Progrès en tant que consommatrice et nos vergers ont la mention Nature & Progrès depuis juillet 2008.

Réunissant des producteurs et des consommateurs, Nature & Progrès est l’origine des premiers cahiers des charges de l’agriculture biologique qui ont inspiré le cahier des charges AB tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Aujourd’hui encore, les cahiers des charges Nature & Progrès couvrent des domaines non couverts par le cahier des charges AB tels que les cosmétiques, les vins les lessives & produits d’entretien ou la production de sel. Dans les domaines couverts par le cahier des charges AB, les cahiers des charges Nature & Progrès sont à la fois plus stricts et plus complets.

Le contrôle des producteurs est fait de manière collégiale par des « COMAC » (COMmission Mixte d’ Agrément et de Contrôle) qui ressemblent des producteurs et des consommateurs locaux. Les producteurs sont donc contrôlés par leurs pairs plutôt que par des techniciens connaissant plus ou moins bien leurs contraintes et préoccupations. Les visites sont également l’occasion d’échanges d’expériences.

Au delà du respect des cahiers des charges, ces visites cherchent à évaluer l’adhésion des producteurs à la « charte Nature & Progrès » qui couvre des aspects environnementaux et sociaux tels que la polyvalence des fermes,  le bien être animal, l’utilisation de matériaux de construction non seulement écologiques mais aussi régionaux, la réduction de la consommation d’énergie ou l’intégration dans le tissu social local.

A l’heure où le cahier des charges européen a abaissé les exigences qualitatives et environnementales pour que l’agriculture biologique réponde mieux aux exigences des industriels, la  mention « Nature & Progrès » constitue donc une distinction réellement utile pour les consommateurs.

Site de Nature & Progrès

Pour en savoir plus :