La Bourgognerie

Jacques, Terese et Yves, leur fils, cultivent une exploitation céréalière dans le Loiret depuis 30 ans. La conversion à l’agriculture biologique a eu lieu en 2001. Depuis, les cultures se sont diversifiées en y intégrant de nouvelles céréales telles que l’épeautre, le petit épeautre ou engrain( une céréale ancienne, contenant beaucoup moins de gluten que le blé), l’avoine mais aussi le chanvre, la luzerne et plusieurs légumes (pomme de terre, betteraves rouges et oignons).
La conversion s’est déroulée lentement après un cheminement lent et concerté. Tout a commencé le jour où ils ont voulu améliorer leur alimentation en consommant des produits complets (pâtes, farines, sucres, …) et qu’ils ont découvert qu’il ne pouvaient pas trouver ces aliments chez leur épicier habituel.
Ils se sont alors adressés à des coopératives bio où ils ont découvert une nouvelle façon de se nourrir et avec le temps, de vivre. C’est pourquoi, en 2001, la famille a décidé de suivre le cheminement logique et tout tracé vers la conversion au bio.
Depuis le bouleversement est total. Les techniques, le matériel utilisé, le rythme des cultures changent totalement. La satisfaction du paysan également. Avant, les engrais, les pesticides dirigeaient l’exploitation, maintenant c’est la plante et son environnement qui prime. Imaginez un agriculteur qui passe en quelques années de « pharmacien » à cultivateur. Leur satisfaction et leur fierté sont grandes. Les rendements sont inférieurs, les difficultés nombreuses et le travail manuel dur mais le résultat est là.
Leur ferme fait partie des tout premiers fournisseurs de légumes et de farines de la Biocoop le Retour à la Terre. Nous avons même eu une cliente qui nous a indiqué s’être remise à faire du pain, depuis qu’elle a découvert leur farine : une consécration.