Le vinaigre de cidre : un breuvage centenaire

Connaissez-vous le vinaigre de cidre, ses différentes utilisations et ses vertus pour notre corps? Le dicton nous rappelle « qu’une pomme par jour éloigne le médecin », nous devrions donc pouvoir dire la même chose d’un petit verre de vinaigre de cidre ! Focus sur ce produit trop souvent sous-estimé et pourtant si bon pour notre santé.

Pour commencer, faisons un rappel de ce qu’est le vinaigre de cidre et dans quelles conditions de production il est préférable de le consommer.

Il s’agit d’un cidre de pommes qui a fermenté. Sous l’action de bactéries et de levures, l’exposition du liquide à l’air favorise la production d’acide acétique ainsi que des centaines d’autres substances. Un bon vinaigre de cidre doit être produit avec patience dans des barils de chêne, préférablement avec des pommes biologiques ou de culture écologique.

Les aliments fermentés ont été utilisés de tout temps pour améliorer la santé. La grande disponibilité des éléments nutritifs et leur facilité d’assimilation en font des aliments vivants de première qualité.

Vieux remède de grand-mère que nos ancêtres appelaient « élixir de jeunesse« , le vinaigre de cidre est riche en calcium, soufre, fer, silicium, bore, phosphore, magnésium, acides essentiels et pectine.

Il aurait des vertus en prise interne sur :

  • Aide à la digestion et à l’assimilation (régénère la flore intestinale)
  • Contribue à éliminer les toxines
  • Soulage les maux de gorge et aide à combattre les rhumes
  • Bon pour les douleurs arthritiques
  • Aide à perdre du poids et dissipe la cellulite
  • On l’utilise contre les chaleurs de la ménopause, les varices, le zona, les vertiges, la fatigue etc.
  • Fortifie les ongles
  • Prévient les caries dentaires

Il aurait également des apports intéressants en prise externe :

  • Calme les coups de soleil et maintient la peau en bonne santé
  • Soulage les hémorroïdes
  • Contre les piqûres d’insecte
  • Élimine les pellicules et rend les cheveux soyeux

Note importante : évidemment, il se prête aussi bien que les autres vinaigres à toutes les vinaigrettes et se parfume très bien avec des herbes et les tomates.

Ses utilisations

Une bonne cuillère à soupe bien pleine de vinaigre obligatoirement bio dans un bol d’eau tiède + une cuillère à soupe de miel de montagne ou mieux de haute montagne.

L’eau ne doit pas être trop chaude sinon il y a le risque de détruire les ferments vivants. Il faut utiliser exclusivement du vinaigre de cidre car les autres vinaigres sont acidifiants, alors que le vinaigre de cidre est acide au goût mais n’est pas acidifiant pour le corps.

Pour les problèmes de sinus, rhumes et migraines, on peut faire des inhalations de vinaigre de cidre. De deux à trois cuillères à soupe de vinaigre de cidre pour un grand bol d’eau bouillante. Se couvrir la tête au-dessus du bol et respirer les vapeurs.

On peut également utiliser le vinaigre de cidre pour un bain relaxant en y mettant un grand verre de vinaigre de cidre.

Son histoire

L’utilisation du vinaigre de cidre comme remède a été popularisée par un médecin américain du Vermont, le Dr Jarvis. Il avait constaté qu’un grand nombre de ses patients obtenaient de remarquables résultats de guérison en utilisant le vinaigre de cidre, abondant dans cet état grand producteur de pommes.

Intrigué par ces succès, il étudia le phénomène plus attentivement et commença lui-même à prescrire auprès de ses malades ce genre de traitement, tout en compilant de nombreuses notes sur l’évolution clinique des personnes traitées.

A sa grande surprise, il constata que le traitement au vinaigre de cidre donnait souvent de meilleurs résultats que les traitements conventionnels. Ce qui l’étonna le plus fut de constater la longévité, au-dessus de la moyenne, des personnes qui consommaient régulièrement le vinaigre de cidre. Il popularisa l’utilisation de cette boisson dans un livre vendu à plus de 500 000 exemplaires. La plupart des écrits sur le sujet sont toujours largement inspirés des livres et études du Dr Jarvis.