Pain complet

Le pain complet est préparé avec de la farine complète (contenant une bonne partie des éléments du grain de blé : le son, le germe et l’endosperme). Il offre ainsi une qualité nutritive bien supérieure à ceux fabriqués avec de la farine blanche.

La farine complète est obtenue à partir de farine blanche, à laquelle est ajouté du son jusqu’à l’obtention de l’indice recherché(1).

Les éléments apportés par la farine complète et intégrale sont les suivants :
– Le son (couche extérieure du grain) est riche en fibres, apporte des vitamines B, des minéraux, des protéines et d’autres produits phytochimiques
– Le germe (couche intérieure) est rempli de minéraux, vitamines B, vitamines E et autres produits phytochimiques.
Grâce à ces caractéristiques, le pain complet favorise le transit, et sa consommation régulière participe à la prévention des infarctus ou du cancer.

Le pain complet a un indice glycémique modéré par rapport au « pain blanc ». D’une manière générale, une mie dense et peu aérée, est signe d’un index glycémique plus faible. Il fait donc moins grossir que le pain blanc et est préférable pour prévenir le diabète.

(1) Pour se repérer parmi les type de farines de blé et les pains, on les distingue par leur teneur en minéraux :

  • – La farine blanche de type 55 ne possède que très peu d’élément externe à l’endosperme du blé (0,55 g de minéraux pour 100 g de farine). Cette partie contient principalement les glucides et des protéines.
  • – A l’opposé, la farine intégrale, de type 150, contient l’ensemble du grain de blé et est très nutritive
    – Au milieu on trouve la farine complète de type 110, qui contient donc deux fois plus d’élément minéraux que la farine blanche T55 ; c’est donc une farine raffinée, à faible valeur nutritive.