Biocoop toujours à la pointe

Biocoop toujours à la pointe
Le nombre de magasins Biocoop est en constante augmentation : à l’heure actuelle il y en a 313. La centrale coopérative en espère 30 de plus cette année. Le chiffre d’affaires de tous les magasins Biocoop s’est élevé à 390 millions d’euros en 2008, une augmentation de 27 % par rapport à l’année précédente.
Bio-Marche.Info a visité un supermarché bio intéressant dans l’est parisien, qui s’est ouvert en août 2008 sur 300 m². Nom défini: Le retour à la Terre.

(photo: un grand choix de fromages tente à faire des achats)

« Nous sommes très contents de l’ouverture de notre magasin » dit en résumé Catherine Chalom la propriétaire du nouveau marché situé dans le 11ème arrondissement à Paris, près du célèbre cimetière du Père Lachaise. Conçu de façon à être bien visible avec sa vitrine totalement vitrée, il draine déjà plus de 300 clients par jour qui peuvent s’y approvisionner complètement. ‘Le retour à la Terre’ propose quelques 8000 articles. Bien plus qu’un simple supermarché bio pour l’alimentaire et les cosmétiques, il propose de la papeterie écologique, des articles de bureau du fabricant allemand Memo (photo), des textiles en fibres naturelles tels que T-shirts, des serviettes de toilette, des couches lavables, des peintures naturelles pour habitation (Auro), de l’alimentation pour animaux, des livres et du matériel de jardinage.

Bien que l’avenue Philippe Auguste soit une artère très passante, il y a peu de clientèle de passage car il n’existe guère d’autres possibilités de faire ses achats dans le quartier. Celui ci est occupé par les bureaux et les immeubles d’habitation. La magasin est cependant facilement repérable pour les voitures qui passent dans la rue en raison de sa façade (photo) de 20 m de long. C. Chalom, la propriétaire des lieux au cursus atypique, a cherché pendant plus d’un an un local adéquat et s’est finalement installée ici à l’emplacement d’un ancien concessionnaire automobile. A l’heure actuelle 14 employés travaillent dans le nouveau magasin Biocoop.

Il dispose du plus grand espace en libre-service (photo) qui soit à Paris, avec plus de 100 références allant du sucre, à la farine, aux céréales, au riz, en passant par les haricots, jusqu’aux cornflakes, flocons d’avoine et des fruits sechés, ce qui laisse aux clients la possibilité de faire leurs achats à des conditions avantageuses et en respectant l’environnement , avec peu d’emballage. « Nous achetons souvent les produits par sacs de 25 kg ce qui est bien entendu bien plus avantageux que s’ils étaient tout emballés. Nos clients n’ont plus qu’à remplir ensuite leur sachet en fonction de ce dont ils ont envie » explique David van der Vlist (photo). Selon les produits, cela représente 10 % à 30 % d’économie. « Du fait que je me sers moi-même, les produits bio que j’achète ne me coûtent pas plus cher que la marchandise non bio en supermarché  » dit l’un des clients qui venait de remplir cinq sachets, en se réjouissant.

50 articles à petits prix sont proposés en promotion pendant six mois; la campagne publicitaire s’appelle « la bio je peux » sous-entendu « la bio pour tous ». 80 % des produits viennent de grossistes appartenant au réseau Biocoop à Sainte Geneviève des Bois dans le sud de Paris, et 20 % directement de divers fournisseurs pour la plupart régionaux.
Il n’y a pas de publicité régulière faite au travers de dépliants; seuls quelques articles dans les journaux et magazines ont été publiés au début lors de l’ouverture du nouveau supermarché bio. Une fois par mois depuis décembre dernier les clients sont invités à une soirée qui se tient généralement *à proximité du magasin. Aux 50 à 150 participants présents, on leur propose soit des films sur l’environnement soit des conférences, suivis d’un débat.

Le rayon des fruits et légumes particulièrement bien soigné, comprend une particularité : certains d’entre eux proviennent de la culture maison. La famille Chalom-van der Vlist entretient depuis plusieurs années un verger en Normandie de 1,7 ha, certifié par Ecocert et sous mention Nature et Progrès.  » En fin de semaine nous y allons pratiquement tous en famille  » dit le fils David d’une fratrie de quatre enfants. C’est là que le retour à la terre prend véritablement du sens. Les produits phare de notre culture d’espèces fruitières sont d’anciennes variétés de pommes ou différentes sortes de poires, mais nous cultivons aussi des framboises, du cassis, du sureau, et des noix que nous proposons à la vente. Pour notre consommation personnelle, nous entretenons un potager et quelques ruches qui aident aussi à la pollinisation des arbres fruitiers. 4,5 ha de terre ont été achetés récemment pour agrandir le verger.

La part de marché de Biocoop dans l’ensemble du secteur bio en France, représente 16 %. La moitié des surfaces commerciales chez les détaillants, est occupée par les magasins Biocoop (49 %). 9000 articles sont ainsi référencés et peuvent être obtenus par le biais de l’un des quatre grossistes Biocoop. Le réseau comprend au total 2800 collaborateurs. Les détaillants gèrent leur entreprise de façon individuelle mais ont néanmoins des droits et devoirs à remplir par contrat envers Biocoop. Dans la déclaration d’intentions appelée « charte » on y définit les objectifs en matière de développement durable, de prix équitables aux producteurs, d’agriculture biologique de qualité, la transparence des activités ainsi que l’esprit de coopération au sein du réseau.

Au départ groupement de consommateurs dans les années 1970, le réseau a été créé en 1986 et une charte définissant les engagements communs a été établie. En 1993 des directives définissent le fonctionnement et les formes juridiques des coopératives à l’intérieur du réseau. En 2002 de nouveaux statuts sont adoptés, les adhérents deviennent sociétaires et Biocoop devient « Société Anonyme Coopérative », une société par actions coopérative. En 2007 un entrepôt pour grossiste a été aménagé au sud de Paris. En 2008 le nombre des magasins Biocoop a franchi pour la première fois la barre des 300. (photo: des peinture de Biofa)

L’organisation originale du réseau permet d’allier proximité et performance : la centrale d’achats de Biocoop, constituée de quatre plates-formes logistiques, approvisionne les magasins à hauteur de 70 % de leurs achats, hors produits locaux. Les plates-formes Biocoop proposent 5000 références alimentaires et 1800 références en cosmétiques et produits d’entretien qui proviennent de plus de 500 fournisseurs.

La plate-forme Grand-Ouest près de Rennes, Sud-Est à Cavaillon, Sud-Ouest près d’Agen et Centre-Nord-Est à Sainte-Geneviève-des-Bois occupent à elles quatre plus de 22.600 m² d’entrepôts. Deux plates-formes spécialisées sont associées à Biocoop : Biolidis à Toulouse pour la librairie et Ecodis à côté de Vannes pour les écoproduits, l’équipement de la maison et de la personne. Composées de représentants de magasins, des commissions élaborent les spécificités du référencement Biocoop et choisissent les produits dans le respect de la charte.

Veillant à renforcer les liens entre producteurs et consommateurs au-delà des frontières, Biocoop distribue des produits en provenance des pays du Sud, répondant aux critères du commerce équitable. Rémunération équitable des producteurs et respect des droits du travail sont les garanties apportées par les importateurs ou labellisateurs partenaires de Biocoop. Café, thé, chocolat, sucre, riz, quinoa, fruits exotiques comptent parmi les produits équitables disponibles dans les biocoops. Pionnier à plus d’un titre, Biocoop a commercialisé dès 2001, la première banane bio et équitable en France. En 2004, Biocoop adhère à la Plateforme pour le Commerce Equitable organisme de représentation du commerce équitable français vis-à-vis des pouvoirs publics et des consommateurs. (photo: un grand assortiment des produits à nettoyage)

Aux côtés de structures engagées dans la protection de l’environnement ou dans l’économie solidaire, Biocoop est co-fondateur d’Enercoop, société coopérative d’intérêt collectif, qui développe les énergies renouvelables.

Pour plus d’info.:
www.leretouralaterre.fr et www.biocoop.fr

Ecrit par Kai Kreuzer et publié sur Bio Market Info le 06.05.2009